Thu. Jun 13th, 2024

Aujourd’hui, beaucoup de jeunes ne lisent plus , ils se consacrent à passer toute une journée à surfer sur Facebook, tiktok, whatsapp entre autres au lieu de se consacrer à la lecture, ce qui explique une dépréciation du livre chez les gens notamment les jeunes . La lecture, étant qu’un outil de délivrance, elle permet de voir les choses autrement,participe à la construction des idées et permet de développer une certaine philosophie portée sur notre existence,tout cela constitue en partie les bienfaits de la lecture. Lire aussi : «Les haïtiens n’ont pas la culture de lire », répètent certaines personnes. Plein de gens ont toujours l’habitude de dire que la nation haïtienne n’a pas toujours la culture de se livrer à la lecture avant de faire un commentaire,une suggestion ou une réflexion autour d’un sujet quelconque,ce qui n’est forcément vrai mais dans certains cas, on le prouve par nos réflexions les unes les plus dénuées de sens que les autres. « Haiti, pays- poète », déclare un jeune poète haïtien,rejetant d’un revers de main ce dicton « Ayisyen pa renmen li » , qui selon lui, est une phrase découlée de celles et ceux qui ne veulent pas entendre parler de la littérature et cherchent à mettre tout le monde dans le même panier. Evens Hilaire, ce jeune poète ne mâche pas ses mots pour critiquer la nomophobie existant dans la vie de nos écoliers et jeunes étudiants haïtiens . Pour lui , nous ne sommes pas encore prêts pour ce monde numérique dont nous sommes l’objet d’aujourd’hui car nous utilisons l’internet de façon malheureuse au lieu de l’utiliser en bonne et due forme . Ce qui rend nos jeunes à passer plus de temps à commenter les «zen» sur le net au lieu d’être lecteurs,trices. En Haïti, les émissions de radio et de télévision ne promeuvent pas la lecture, ne participent pas à la construction des idées et se lancent plutôt à faire la politique démagogue.« Des livres et Vous » est la seule émission télévisée du pays ,faisant la promotion du livre 📚. Cette émission littéraire présentée par Dangelo Néard, l’actuel Directeur de la Bibliothèque Nationale d’Haïti ( BNH) et diffusée sur RTVC( Radio Télévision Caraïbe) . Malgré les jeunes lisent de moins en moins en Haïti, cela n’empêche que les concours de lecture et d’écriture cartonnent sur les réseaux sociaux. Lire aussi : Les Français lisent-ils moins qu’avant ? Selon une enquête réalisée par le Centre National du livre en France ( CNL) , on constate que les jeunes lisent moins de livres papiers , cela ne signifie pas qu’ils ne lisent plus contrairement aux informations reçues mais les jeunes étudiants français lisent plus sur des supports numériques, ce qui fait au total plus de 4 lecteurs sur 10 . Par ailleurs, d’autres personnalités dans le secteur éducatif en France déplorent cette démarche . Selon elles, les textos , jeux vidéos et autres réseaux sociaux tirent vers le bas le goût ,l’appréciation de la lecture et la qualité de l’écriture. Elles se disent que la dématérialisation du livre constitue un atout essentiel à la vulgarisation du savoir, ainsi qu’elle tire vers le bas le goût de la lecture car les français lisent moins avec l’âge en raison de la luminosité des appareils numériques et évitant les dégâts visuels. La lecture est un remède contre le stress, elle a une facette de divertissement, Quand on lit , on enrichit son vocabulaire, quant on lit ,on chasse les soucis de la vie sociale et on comprend mieux la réalité. Faire de la lecture, une préoccupation pour sauver le bien-être de notre environnement social,politique et économique. Les indiens seraient les plus grands lecteurs du monde 🌍,ils consacraient plus de 10h par semaine à la lecture, selon un classement du World Culture Index. Soyons comme les indiens . Par: RtmSmedia

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *